Mars 2018 : Les rendez-vous

Par . Publié le 01/03/2018



Ardanthé : Les 20 ans

En 20 ans, plus de 700 compagnies sont passées par le festival Ardanthé au Théâtre de Vanves. Fidèle à cet esprit de fronde qui caractérise le festival, cette nouvelle édition réunit cette année plus d’une cinquantaine de projets aux formes diverses : spectacles, concerts, expositions, performances, avec des artistes débarqués des quatre coins du globe. Nous retrouverons notamment le sulfureux ballet féministe Apollon de la chorégraphe Florentina Holzinger avec une distribution entièrement composée de danseuses, le festif Jour de la bête de la catalane Aina Alegre avec une communauté de danseurs enjoués sur terre battue, la chorégraphe irlandaise Oona Doherty présentera le testosteroné et fougueux Hope Hunt & The Ascension Into Lazarus, et le groupe des taupes géantes Maulwürfe (formé pour la création de Philippe Quesne Welcome to Caveland) sortira de son terrier pour un concert survolté. W.L.P.

Ré-ouverture au CND

Après la trêve hivernale, le Centre National de la Danse à Pantin relance sa saison les 10 et 11 mars prochains avec Week-end Ouverture, événement programmatique mettant la musique à l’honneur : les musiciens KillASon et Julien Desprez proposeront des performances récurrentes dans les espaces publics du lieu. Une exposition, L’oeil, la bouche et le reste, signée Margot Videcoq, Volmir Cordeiro et Marcela Santander Corvalan, assortie de sa visite performative, La Nuit des visages mettra l’accent sur les figures grimaçantes et les organes sensoriels. Aussi, une quinzaine d’ateliers Danses partagées brasseront un panel esthétique et technique pour tous les goûts (Du jumpstyle au répertoire Nijinski). Dès la semaine suivante, le bouillonnement continuera avec le début d’un cycle de conférences d’artistes (Christodoulos Panayiotou, Esther Ferrer, Antoine Defoort, etc.) et des spectacles au léger goût d’archive : étrangler le temps / Boléro 2 du duo Boris Charmatz / Emmanuelle Huynh, la dernière création du danseur et chorégraphe Mark Tompkins Stayin Alive, ou encore le double programme Catherine Diverrès / Carolyn Carlson qui fera honneur à ses deux grandes dames de la danse en présentant les millésimes de leurs répertoires. F.M.

Dañsfabrik à Brest

Du 13 au 17 mars prochain, tempête sur Brest avec le festival Dañsfabrik ! La flamande Lisbeth Gruwez ouvrira les festivités dans un grand éclat de rire avec le tonitruant Ah / Ha, la portugaise Ana Rita Teodoro présentera MelTe, qui continue son travail sur le mouvement et l’anatomie puis la série de tableaux vivants Fantôme méchant / Assombro. Après que Nina Santes aura jetté un sort à l’aide de son chamanique Hymen Hymne, ce sont les chorégraphes Dorothée Munyaneza, Mani A. Mungai, Alain Michard ou encore Marco da Silva Ferreira qui viendront, à leur façon, annoncer l’arrivée du printemps dans le Finistère. F.M.

Séquence Danse Paris

Autre rendez-vous pour fêter l’éclosion des bourgeons : Séquence Danse Paris. Le 104 proposera au coeur de son lieu une programmation hétéroclite, comme un panorama de la danse contemporaine française dans toute sa diversité. Christian Rizzo nous fera clubber avec le syndrome ianKaori Ito performera dans le Plexus d’Aurélien Bory puis dans une des facettes de sa trilogie de l’intime, Robot, l’amour éternel, et la chorégraphe brésilienne Lia Rodrigues remontera le légendaire May B de Maguy Marin avec les danseurs de son école carioca la Maré. D’autres noms partagent l’affiche fleuve du festival : Amala Dianor, Olivier Dubois, Ula Sickle, ou encore Pierre Rigal, qui viendront renchérir sur son caractère bigarré. F.M.

Étrange Cargo

La 21e édition du festival de la Ménagerie de Verre se tiendra du 20 mars au 14 avril. Fort d’une programmation qui mêle différentes approches disciplinaires, le festival réunit comme à chaque édition des artistes aux pratiques hybrides. Le metteur en scène Robert Cantarella proposera en ouverture du festival le premier Salon International de la Mise en Scène (S.I.M.E.S.) pendant lequel sera réunie une équipe de metteurs en scène différents chaque soir avec pour défi commun d’exposer et de défendre auprès du public leurs projets inavoués ou jamais réalisés. Autres moments forts du festival, deux propositions créées spécialement pour le lieu : Dominique Gilliot présentera À propos de la Ménagerie de verre, performance qui, comme son nom l’indique, tentera de faire le portrait de cette institution si particulière, et Cover du duo Elsa Michaud et Gabriel Gauthier, projet pour lequel les deux artistes se sont plongés dans les archives des programmations passées afin de créer une forme chorégraphique dans laquelle transparaissent volontiers les mémoires de ces spectacles. W.L.P.

Photo Étrangler le temps © Ursula Kaufmann


Partagez cette page


http://www.maculture.fr/rendez-vous/mars-2018/