Mai 2022 : Les rendez-vous

Par . Publié le 04/05/2022



Focus Rencontres chorégraphiques

Les danseurs Federico Fontán, Damián Malvacio et la chorégraphe Mayra Bonard travaillent ensemble depuis plus de dix ans à Buenos Aires. Traversée par la question de la survie individuelle et collective, sa nouvelle création Vivir Vende aborde l’urgence de création dans un contexte de lutte extrême pour la survie. Avec comme base de travail leurs amitiés et leurs histoires personnelles, le trio explore le corps de l’interprète comme objet érotique et de marchandisation à partir du grand capital qu’ils possèdent déjà : leur propre chaire, la danse, la complicité, l’érotisme, la grâce, l’arrogance, l’audace et l’énergie qui les caractérise. Vivir Vende est présenté les 24 et 25 mai au Pavillon de Romainville dans le cadre des Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis.

The Gyre

En arpentant les paysages sauvages et les chemins non balisés dans la nature islandaise, Angela Rabaglio et Micaël Florentz ont découvert la fugacité des formes et l’interdépendance dans la marche. Avec leur première création The Gyre, les chorégraphes transposent cette expérience physique au plateau à travers une partition qui explore les motifs du cercle et de la spirale. Tels deux trajectoires en orbites gravitant autour d’un même centre, tournoyant inlassablement, leurs corps s’abandonnent dans une ronde magnétique et hypnotique. Angela Rabaglio et Micaël Florentz présentent The Gyre du 4 au 6 mai à l’Espace Cardin – Théâtre de la ville de Paris.

Andy De Groat, inspirations et libertés

Grande figure de la post modern dance américaine et personnalité de la scène contemporaine française depuis le début des années 1980, Andy De Groat est décédé en janvier 2019. Menée par des anciens collaborateurs du chorégraphe, le CCINP – andy de groat (acrostiche de « centre chorégraphique international de nulle part ») a pour mission de préserver et de valoriser l’ensemble de l’œuvre du chorégraphe. Jusqu’au 24 juin, le Centre National de la Danse à Pantin met à l’honneur le travail d’Andy De Groat à travers une grande exposition et plusieurs rendez-vous : tables rondes, cours quotidiens, workshops et une soirée performance avec des extraits du répertoire (le 1er juin, en entrée libre).

Singulis et Simul

Depuis maintenant plus de dix ans, l’artiste plasticien Frédéric Nauczyciel déploie un travail autour de langages performatifs tel que le voguing, notamment entre les ghettos de Baltimore et la périphérie parisienne. Synthèse de cette recherche au long cours, sa dernière création Singulis et Simul associe le voguing afro-américain et le baroque français autour d’une culture commune : le bal. Célébrant les singularités de chacun·e, ce projet réunit sur scène une dizaine de danseur·ses, chanteur·ses, performeur·ses et une fanfare dans une performance hors normes et festive. Singulis et Simul est présenté du 12 au 14 mai à la Maison des arts de Créteil.

Focus Rencontres chorégraphiques

Les OUINCH OUINCH sont un collectif à géométrie variable formé à l’origine en 2018 par un groupe d’étudiant·e·s à La Manufacture à Lausanne. Revendiquant la fête comme le ciment principal de leurs créations, ce groupe de joyeux·ses fêtard·e·s imagine des spectacles festifs et explosifs avec un goût marqué pour l’exubérance queer et carnavalesque. Avec leur pièce Happy Hype, il·elle·s proposent une expérience immersive, sans quatrième mur, où la danse est démocratique et où la joie communicative éveille le désir irrépressible de se laisser entraîner dans une euphorie collective. Happy Hyppe est présenté le 21 mai au Dynamo de Banlieues Bleues dans le cadre des Rencontres chorégraphiques de Seine-Saint-Denis.

Photo Happy Hype ©Julie Folly / Belluard Bollwerk


Partagez cette page


https://www.maculture.fr/rendez-vous/mai-2022/