Onomatopée, tg STAN, De KOE, Dood Paard & Maatschappij Discordia

Par . Publié le 13/10/2015



Ils bavardent entre eux, nous indiquent les places de libres, échanges quelques mots avec les spectateurs… Aller voir un spectacle estampillé tg STAN, c’est s’attendre à voir disparaitre le fameux « quatrième mur » du théâtre, on ne sait jamais quand la fiction prend le pas sur la réalité. Cette caractéristique, si présente chez les tg STAN, s’illustre parfaitement au tout début du spectacle : des dialogues triviaux s’engagent entre les comédiens, on imagine qu’ils parlent pour laisser le temps aux derniers retardataires d’arriver. Ils débattent de thé à la menthe, de sucre… tandis qu’un des comédiens demande sans arrêt « Quand est-ce qu’on commence? »…

Depuis la formation en 1989 par quatre acteurs du Conservatoire d’Anvers, la compagnie tg STAN collabore avec des invités extérieurs. Cette démarche permet au groupe d’explorer différentes méthodes de travail et de toujours se réinventer. Fruit d’un long compagnonnage, Onomatopée est un parfait exemple de collaboration : initié par Damiaan De Schrijver (tg STAN), ce travail à dix mains réunit Matthias de Koning (Discordia), Gillis Biesheuvel (Dood Paard), Willem De Wolf et Peter Van den Eede (De KOE). Créé en 2006 en version néerlandaise, Onomatopée est aujourd’hui reprit en français, « avec une touche européenne » comme l’indique la feuille de salle, avec toujours la même l’équipe aux commandes.

Nous ne révélerons pas les différents effets de surprise que réserve cette joyeuse bande de loustics aux spectateurs, mais nous pouvons cependant témoigner qu’ils parviennent tout le long du spectacle à nous surprendre tant leurs réactions semblent être spontanées. Les acteurs sont si naturels qu’ils semblent jouer la pièce pour la toute première fois, nous restons fascinés par la virtuosité avec laquelle ils alternent jeux et improvisations. Copains d’un soir, copains d’une vie, ces cinq loubards dadaïstes sont tout simplement géniaux !

Vu à L’apostrophe scène nationale de Cergy-Pontoise et du Val d’Oise. Un projet de tg STAN, De KOE, Dood Paard, Maatschappij Discordia De et avec Gillis Biesheuvel, Damiaan De Schrijver, Willem De Wolf, Peter Van den Eede, Matthias De Koning
Traduction en français, Martine Bom ; traduction en anglais, Paul Evans ; traduction en allemand, Christine Bais. Photo de Sanne Peper.


Partagez cette page


http://www.maculture.fr/theatre/onomatopee-tg-stan-koe-dood-paard-maatschappij-discordia/