Janvier 2019 : Les rendez-vous

Par . Publié le 02/01/2019



Focus Phia Ménard

Phia Ménard présentera du 10 au 13 janvier sa dernière création à la MC93 de Bobigny, la tellurique Saison sèche, qui voit se déchaîner une armée de sept femmes, prisonnières d’une architecture aseptisée, qui déploient un rituel revendicateur et anti-patriarcal. Par ailleurs en ce début d’année, le Tandem, scène nationale mutualisée d’Arras et Douai programme un focus, 100% Phia Ménard, en son honneur. Du 29 au 31 janvier incarnera la figure d’Athéna confrontée à l’effondrement de son propre Parthénon de carton dans Contes immoraux – Partie 1 – Maison mère et le 5 février, elle présentera Saison sèche, sa pièce de groupe exclusivement féminine. Energie fracassante et fougue visuelle seront au rendez-vous pour ces deux événements.

Alain Platel, Out of context for Pina

Pièces phare du chorégraphe d’Alain Platel, Out of context for Pina est l’unique opus du répertoire des ballets C de la B qui continue d’être reprit depuis sa création en 2009, qui plus est par ses interprètes originaux. Sous-titrée for pina, la pièce rend hommage à la chorégraphe Pina Bausch décédée il y a tout juste dix ans. Dans toute sa pluralité, la pièce insiste sur les nécessités de la communauté, de la poésie, mue par une urgence absolue du mouvement. Avec pour seule matière les corps et les voix de ses interprètes, le chorégraphe flamand façonne une puissante performance au sein d’un plateau sur lequel les danseurs ne sont entourés que de quelques micros et couvertures rouges. Les corps y traversent une multitude d’états, alternent entre la plus sensible des fragilités et la force la plus transcendante pour insister sur la grande puissance du collectif. Du 17 au 19 janvier à la MC93 de Bobigny.

Festival Vivat la danse !

« La terre qui produit quelque chose. » La 22ème édition du festival Vivat la danse ! à Armentières prendra racine du 22 janvier au 2 février prochain. Retour à la terre, donc, pour ce festival qui promet une programmation fertile et luxuriante. Entre autres, nous découvrirons le premier solo du danseur et chorégraphe Jonas Chéreau, Baleine qui larguera les amarres d’une fugue poétique vers l’archipel des Açores, au gré d’une chorégraphie météorologique tantôt burlesque tantôt débonnaire. Le danseur et acrobate Alexander Vantournhout, repéré il y a quelques saisons pour son solo haut perché Aneckxander livrera sa dernière création Red Haired Men. Entre freakshow et théâtre de marionnette, le circacien nous promet des corps augmentés d’accessoires qui se livrent à des séquences burlesques, surprenantes et  illusoires. Enfin, autre soirée remarquable, la reprise du Self portrait camouflage de Latifa Laâbissi permettra de révéler, avec décalage et dérision, les affres de notre histoire coloniale.

Festival Faits d’Hiver

La nouvelle édition du festival Faits d’hiver posera ses valises dans une dizaine de lieux de Paris et de sa proche banlieue. Le chorégraphe lo-fi Yaïr Barelli offrira sa création Dolgberg à Micadanses, qui décortique encore davantage les codes et conventions du spectaculaire, creuse toujours plus de brèches à la surface même du réel. Le chorégraphe Fabrice Lambert présentera Aujourd’hui, Sauvage au Centre Pompidou, pièce dans laquelle 8 danseurs se livrent à une chorégraphie féroce et impétueuse. Aussi, la Mac Créteil accueillera la dernière création de Catherine Diverrès, Jour et Nuit, qui pousse, dans une scénographie en clair obscur, sa rigueur et sa virtuosité du geste caractéristique à son paroxysme. Enfin, Thomas Lebrun proposera la soirée Blitz, pour laquelle une invitation est lancée à sept duos de danseurs transgénérationels pour venir improviser une partition chorégraphique sur des chansons de leur choix. Des découvertes, des attentes … et des surprises !

Festival Parallèle

Parallèle, le festival de la plateforme marseillaise de production éponyme, se tiendra dans la cité phocéenne du 10 janvier au 9 février prochains. À nouveau cette année, la place est laissée aux artistes émergents, arpentant les limites disciplinaires et les recherches expérimentales. Anne-Lise Le Gac et Arthur Chambry ouvriront les portes sur leur projet en cours FORCE G et la mexicaine Amanda Piña explorera les mythologies propres aux danses autochtones du Mexique dans The Jaguar and the Snake. La chorégraphe Nina Santes invoquera les magies, puissances et sortilèges queer de son Hymen Hymne, Ondine Cloez nous éblouira de sa non-virtuosité avec Vacances vacance et la suissesse Maud Blandel tablera sur le potentiel cathartique des danses traditionnelles du sud de l’Italie. Une programmation très féminine donc, menée elle-même par une femme, Lou Colombani. Et c’est assez rare dans le paysage chorégraphique pour être souligné.

Photo Out of context for Pina © Chris van der Burght


Partagez cette page


http://www.maculture.fr/rendez-vous/janvier-2019/