Barbara Matijevic & Giuseppe Chico, Our daily performance

Par . Publié le 02/07/2018



Depuis dix ans, le couple italo-croate Giuseppe Chico et Barbara Matijevic développe un travail qui met en exergue des connexions troubles entre le réel et la fiction, revendiquant les nouvelles technologies et Internet comme un creuset fertile dans lequel ils puisent les matériaux de leurs recherche. Leur pièce Forecasting (2014) explorait les possibles fictions entre l’écran d’ordinateur et le corps réel de l’interprète. « Nous aimons travailler avec le quotidien, transformer des documents et des archives, faire dialoguer ironie et tragédie. Notre travail est une sorte de slapstick de science fiction, nous essayons de faire surgir de nouvelles formes à partir de celles qui sont à première vue reconnaissables…» déclare Giuseppe Chico, avant de conclure « On ne fait pas un travail analytique, nous aimons inventer de la réalité ».

Dans leur précédente pièce I’ve never done this before, le duo s’attelait déjà à la mise en scène de pratiques amateurs DIY (do it yourself) à partir de vidéos postées sur YouTube dans lesquelles des anonymes – des bricoleurs du dimanche, précise Giuseppe Chico – réalisent des tutoriels d’objets bidouillés dans leur salon. Devenue en moins d’une décennie un temple du savoir 2.0 en accès libre, la plateforme en ligne Youtube héberge désormais plusieurs milliards de vidéos. C’est dans ce terrain de jeu universel que Giuseppe Chico et Barbara Matijevic puisent les matières premières de leurs recherches, construisant les charpentes de leurs performances.

Aujourd’hui, des millions de personnes se servent de Youtube pour partager, diffuser et mettre en représentation leurs savoirs et leurs pratiques à travers des tutoriels. Qu’elles soient visionnées par des centaines ou des millions de personnes, ces vidéos abondent et se généralisent en ligne. Si Youtube est désormais un média intimement intégré à notre vie, son caractère mainstream refroidi encore les artistes, constate Barbara Matijevic : « Il y a toujours une sorte de tabou autour de Youtube de la part des artistes, comme si Youtube était encore considéré comme quelque chose de banal, une plateforme ne contenant que des vidéos futiles ou divertissantes… C’est comme si la navigation sur Youtube banalisait la recherche et restait beaucoup moins noble que de faire des recherches dans des archives ».

Dans la continuité de leur précédente création qui puisait déjà dans ce grand catalogue en ligne, le duo continue d’explorer le dédale que représente Youtube. Si le rapport à la technologie et à l’objet était central dans leur deux précédentes performances, leur nouvelle création Our Daily Performance se recentre principalement autour du geste et de la parole. Le duo déclare d’ailleurs avoir eu besoin de revenir à une forme plus simple, de vider le plateau et de ne travailler qu’« avec des corps ». Alors que les précédentes performances mettaient systématiquement Barbara Matijevic seule en scène, cette nouvelle création réunit pour la première fois plusieurs interprètes au plateau. « Nous n’avons toujours travaillé qu’en duo, ce projet nous a également permis de sentir comment notre univers était partageable » souligne la performeuse. Le duo s’est donc entouré d’une équipe de jeune artistes aux pratiques artistiques très diverses qu’ils ont « déplacé de leur domaine d’expertise ».

À l’instar d’une playlist de tutoriels vidéos en ligne, les performeurs enchaînent de multiples séquences les unes après les autres dans une mise en scène brute, proche du talk-show. Pour créer chacune les vignettes qui composent cette dérive raisonnée sur Youtube, les deux artistes expliquent avoir collecté, regardé et compilé de nombreuses vidéos autour d’un même sujet, élaborant ainsi de multiples tutoriels fictionnels et composites. Le duo raconte d’ailleurs avoir demandé également aux comédiens de « tutorialiser » leurs propres savoirs à destination des autres interprètes pendant les répétitions, pour permettre un partage des compétences et des savoir-faire, comme si la méthode de travail devait aussi se penser à l’ère des pratiques numériques.

Savamment orchestrée, la sélection réunit des micro-récits stupéfiant (Kick for Jesus, arts martiaux pour chrétiens), plus tragiques (S’enfuir en cas de viol), insistant sur l’esprit de communauté (Exercices de percussions corporelles en entreprise), créatifs (Comment écrire un rap à partir d’une collection de tweet), cocasses (Fitness en couple, spécial saint Valentin) ou astucieux (Chute à domicile, ou comment bien tomber à domicile). Entre humour et gravité, sérieux et ironie, les vignettes – toutes saisies avec justesse au fil de cet exercice de distanciation teinté d’humour – s’enchaînent et sont, par frottement, productrices de nouveaux sens. Loin de l’idée d’envisager cette playlist comme un protocole strict à suivre, les deux artistes tentent en effet de déplacer – de tordre – les micro-récits qui en émanent pour en forger de nouveaux. En agençant brillamment ces différents tableaux, en jouant des accords et des contrastes par leur sujets et leurs (op)positions, Giuseppe Chico et Barbara Matijevic portent un regard singulier sur l’absurde du quotidien et révèlent avec brio une inframince profondeur tragique et une certaine poétique de la banalité.

Vu à la MC93 Bobigny dans le cadre des Rencontres chorégraphiques. Création de Giuseppe Chico et Barbara Matijevic, avec Camila Hernandez, Nicolas Maloufi, Marie Nédélec, Shihya Peng, Pietro Quadrino. Son et lumière : Stéphane Leclercq. Photo © Matthieu Edet.

10 janvier 2019, MA Scene Nationale, Montbéliard
15 et 16 janvier 2019, Hexagone, Scène Nationale Arts Sciences, Meylan
26 mars 2019, L’Avant-Scène Cognac


Partagez cette page


http://www.maculture.fr/danse/matijevic-chico-our-daily-performance/