An Evening with Judy, Raimund Hoghe

Par . Publié le 04/12/2015



Dramaturge de Pina Bausch de 1980 à 1990, Raimund Hoghe, est aujourd’hui reconnu pour ses spectacles aux frontières de la performance et du théâtre. Atteint d’une malformation du dos depuis sa naissance, la petite taille et le corps fragile du chorégraphe restera en mémoire de tout ceux qui l’ont vu sur scène. Avec le solo An Evening with Judy, Raimund Hoghe continue la série des portraits qu’il avait commencé avec les pièces 36, Avenue Georges Mandel et Meinwärts qui rendaient hommage respectivement à Maria Callas et au ténor Joseph Schmidt.

Avec une enceinte portative en guise de sac à main, Raimund Hoghe fait son entrée sur scène accompagné par Somewhere Over the Rainbow de Judy Garland. Un voile de deuil sur le visage, il porte une robe noire moulante et des talons. Cette lente procession musicale l’amène vers une valise noire qui, soudain, semble prendre des airs de stèle commémorative.

Telle une boîte de pandore, la valise recèle des objets et des costumes qui viendront évoquer la figure de Judy Garland. Des lunettes de soleil, des vestes, des robes ou bien un vinyle tenu comme un plateau de serveur évoquera sans doute pour les aficionados son rôle dans la comédie musicale The Garvey Grils. Une bande sonore composée de musique, de fragments radiophoniques et d’entretiens avec la star mettent en lumière les mouvements délicats de Raimund Hoghe, chaque fin de chanson sonne la mort d’un personnage et chaque première note de musique se voit comme l’annonce de l’accouchement d’un nouveau rôle.

Accompagné par les apparitions de Takashi Ueno et Luca Giacomo Schultele, le chorégraphe allemand incarne de multiples identités et convoque tour à tour les images et les rôles qui ont jalonnés la vie de l’actrice américaine. Sans un mot, ce travestissement, proche du rituel, donnera naissance à une série de tableaux sensibles qui évoque par réminiscence la présence d’un fantôme et un visage au sourire connu de chacun. An Evening with Judy offre un touchant hommage à la vie de la chanteuse et actrice américaine Judy Garland.

Vu à la Ménagerie de verre dans le cadre du festival des Inaccoutumés. Concept, chorégraphie, danse et scénographie Raimund Hoghe. Photo Luca Giacomo Schulte.


Partagez cette page


http://www.maculture.fr/danse/judy-garland-raimund-hoghe/